Mise en service

Avant que les trains puissent circuler dans le tunnel de base du Ceneri selon l’horaire régulier, il faudra avoir vérifié toutes les installations, fait parcourir des kilomètres de tests aux trains et formé le personnel. La Confédération accordera aux CFF l’autorisation pour l’exploitation commerciale uniquement lorsque tout fonctionnera parfaitement.

La mise en service proprement dite sur tout le tronçon du tunnel commencera une fois le montage terminé et le contrôle partiel de tous les composants et installations effectué avec succès. La mise en service est subdivisée comme suit:

Test d’intégration global
Avant le début des essais techniques, il faut s’assurer que les dispositifs et installations existants respectent les exigences dans toutes les situations d’exploitation, qu’ils fournissent les prestations nécessaires et fonctionnent sans accroc. Dans le cadre d’un «test d’intégration global», l’interaction de l’ensemble des composants et sous-systèmes ainsi que leur intégration dans les techniques de contrôle-commande générales du tunnel et leur raccordement au reste du réseau des CFF est systématiquement examiné.

Essai technique
En tant que constructeur, AlpTransit Gotthard SA atteste le bon fonctionnement et le respect des exigences de sécurité. Pendant les essais techniques, les données de mesure de sous-systèmes déterminés sont d’abord saisies et évaluées à l’aide de courses d’essai. Ensuite d’autres courses de train permettront de vérifier l’interaction de tous les composants du tunnel.

Essai d’exploitation
L’essai d’exploitation consécutif est placé sous la responsabilité principale des CFF, future entité exploitante. L’Office fédéral des transports ne donnera l’autorisation pour l’exploitation commerciale qu’une fois prouvé que l’exploitation assurant le trafic des trains voyageurs et des trains de marchandises, l’affectation du personnel et la maîtrise d’événements fonctionnent tous sans faille.