Tunnel de base du Saint-Gothard

Après une construction qui aura duré 17 ans, le tunnel de base du Saint-Gothard a été inauguré solennellement le 1er juin 2016. Avec ses 57 km, le tunnel de base du Saint-Gothard est non seulement le plus long tunnel ferroviaire du monde, mais également un chef d’oeuvre d’ingénierie.

Le tunnel de base du Saint-Gothard s’étend du portail nord à Erstfeld dans le canton d’Uri au portail sud près de Bodio dans le canton du Tessin. Le tunnel principal mesure 57 kilomètres de longueur et se compose de deux tubes à voie unique, à environ 40 mètres de distance l’un de l’autre, reliés entre eux tous les 325 mètres par une galerie transversale. Si l’on additionne toutes les galeries d’accès et de liaison ainsi que les puits, l’ensemble du système de tunnels mesure environ 152 km. Avec une couverture de roche pouvant atteindre jusqu’à 2 300 m, le tunnel de base du Saint-Gothard est le plus profond jamais construit au monde. Celui-ci affiche un dénivellement minimum et son point culminant se situe à 550 m au-dessus du niveau de la mer.

Deux stations multifonctionnelles situées sous Faido et Sedrun divisent les deux tubes du tunnel en trois tronçons d’à peu près même longueur. Ces stations multifonctionnelles permettent aux trains de changer de tube et également de s’arrêter en cas d’urgence.

Le 11 décembre 2016, les CFF ont procédé à la mise en service régulière de l’ouvrage du siècle.

Plus d'informations sur le tunnel de base du Saint-Gothard: https://company.sbb.ch/fr/medias/dossier-pour-les-journalistes/tunnel-du-saint-gothard.html 

 

 

 

Gros œuvre

Pour sa construction, le tunnel de base du Saint-Gothard a été subdivisé en cinq tronçons. Afin d'économiser du temps et de l’argent, les travaux de construction de chaque tronçon ont été bien orchestrés et se sont déroulés en partie simultanément.

Lors de la construction du tunnel de base du Saint-Gothard, les mineurs ont dû percer des couches de roches très hétéroclites: des granites durs aux roches friables et déliteuses. L’avancement des tubes principaux a été réalisé à 80% au moyen de tunneliers et à 20% par abattage traditionnel à l’explosif. Au total, 28,2 millions de tonnes de matériaux d’excavation ont été transportés hors du tunnel. Dans la montagne, la température pouvait atteindre jusqu’à 46 degrés Celsius. Pendant les périodes de pointe, quelque 2 400 personnes travaillaient sur les chantiers du tunnel. Les travaux de construction se son déroulés 24 h/24, en trois postes de huit heures.

Le 15 octobre 2010, le record mondial au Saint-Gothard est devenu réalité: à 30 km du portail sud et à 27 km du portail nord a eu lieu la percée principale au sein du plus long tunnel ferroviaire du monde. Les géomètres ont, eux aussi, réalisé un tour de force: l’écart horizontal se chiffrait à 8 cm et celui vertical à 1 cm seulement. Les mineurs ont mis près de onze ans à excaver l’intégralité du tunnel.

 

Technique ferroviaire

La percée principale n’est de loin pas synonyme de fin des travaux au Saint- Gothard. Il fallait encore procéder à l’aménagement intérieur des deux tubes du tunnel. Les spécialistes de l’équipement du gros oeuvre ont mis en place les installations mécaniques et électromécaniques, telles que portes et portails ou les installations de ventilation et d’évacuation des eaux. Ces équipements garantissent la sécurité du fonctionnement et de l’entretien du tunnel ferroviaire.

Le feu vert pour le montage de la technique ferroviaire a été donné en été 2010. Celle-ci comprend voie, ligne de contact, alimentation en courant de traction et électrique, câblages, installations de télécommunication et de radiocommunication, systèmes de sécurité et d'automatisme et technique de contrôle-commande.

Pour terminer, il a également fallu raccorder le nouveau tunnel au réseau ferroviaire existant. Pour ce faire, des ouvrages complémentaires tels que des ponts ou passages inférieurs ont été bâtis.

 

 

Mise en service

Avant sa mise en service, il a fallu procéder à plus de 3 500 courses d’essai pour tester l’interaction de tous les composants et installations du tunnel.

En novembre 2015, un train a traversé pour la 1re fois le plus long tunnel du monde à la vitesse maximale de 275 km/h. En janvier 2016, le premier train de marchandises a parcouru le nouveau tunnel du Saint-Gothard. Début juin 2016, ce dernier a été inauguré par des festivités et une fête pour la population. Le 11 décembre 2016, les CFF ont procédé à la mise en service régulière de l’ouvrage du siècle.