Jonction principale au tunnel de base du Ceneri

Juste avant midi jeudi 21 janvier 2016 eu lieu la jonction principale dans le tube ouest du tunnel de base du Ceneri. Peu après cette dernière explosion, les mineurs ont pu se serrer les mains. Au cours des mois à venir, il sera procédé à l’aménagement interne du tun-nel ainsi qu’aux travaux de montage de la technique ferroviaire. La mise en service du tunnel de base du Ceneri, long de 15,4 km, aura vraisemblablement lieu fin 2020. j

À une distance d’environ 700 mètres du portail nord à Camorino, plus de 1000 professionnels impli-qués dans le projet – parmi eux des mineurs, des entrepreneurs, des ingénieurs, des projeteurs, des géologues et des topographes – ont suivi la dernière explosion dans le tube ouest du tunnel de base du Ceneri en compagnie des invités d’honneur. Le percement du tube du tunnel a été réalisé avec une précision extrême : l’écart latéral s’élevait à 2 cm tandis que l’écart vertical se chiffrait à 1 cm. L’événement a été diffusé en direct par la télévision tessinoise (RSI).

Dans son discours, Renzo Simoni, Président Directeur Général d’AlpTransit Gotthard SA, a remercié tous les acteurs du projet et, parmi eux, en particulier les mineurs pour l’excellent travail qu’ils ont fourni : « Vous avez accompli un excellent travail et avez toutes les raisons d’être fiers. Sans votre en-gagement, ce grand succès n’aurait pas vu le jour. » Renzo Simoni n’a pas oublié de commémorer à cette occasion les deux mineurs qui ont perdu la vie pendant la construction du tunnel de base du Ceneri.

Duccio Astaldi, chef du consortium Condotte Cossi, a lui aussi tiré un bilan positif : « Nous avons appris à mieux connaître et à mieux apprécier la situation du marché suisse du travail. Nous en avons également profité en tant qu’entreprise ».

Claudio Zali, directeur du Département tessinois du Territoire a évoqué dans son discours l’importance cruciale que revêt le tunnel de base du Ceneri pour le transport régional entre Bellinzona-Locarno-Lugano. Peter Füglistaler, directeur de l’Office fédéral des transports, a souligné le fait que le rayonnement du tunnel de base du Ceneri va bien au-delà du canton du Tessin et de la Suisse. « La Suisse fait figure d’exemple en Europe avec sa politique de transfert, à savoir le transfert systématique de la route au rail des marchandises qui traversent les Alpes. La Suisse montre ainsi qu’elle a conservé son ouverture, à tout le moins pour le trafic, et qu’elle s’engage en faveur de solutions durables et judi-cieuses.»

 

La construction du tunnel de base du Ceneri

Tout comme le tunnel de base du Saint-Gothard, long de 15,4 km, le tunnel de base du Ceneri se compose de deux tubes à voie unique, à environ 40 mètres de distance l’un de l’autre et reliés entre eux par des rameaux de communication tous les 325 mètres. Aucune diagonale d’échange ou station d’arrêt d’urgence n’est nécessaire en raison de sa longueur.

À cause de la complexité de sa géologie, le creusement du tunnel de base du Ceneri a été réalisé ex-clusivement à l’abattage à l’explosif. La couverture maximale de sa roche s’élève à 900 mètres maxi-mum tandis que sa couverture minimale n’atteint que quelques mètres seulement. La majorité des travaux d’excavation ont été effectués simultanément dans les deux directions à partir du point d’attaque intermédiaire de Sigirino. Pour des raisons d’économie de temps et d’argent, des perce-ments en sens inverse ont eu lieu à partir des portails de Vigana et Vezia. Au total, quelque huit millions de tonnes de matériaux ont été excavés pendant la construction du tunnel de base du Ceneri.

Des premiers travaux préparatoires avaient déjà été effectués en 1997 avec le creusement de la galerie de reconnaissance de 3,1 km de longueur. En 2008, un tunnelier avait excavé une fenêtre d’accès de 2,3 km de longueur. Deux cavernes souterraines se trouvent au bout de cette galerie, qui servaient depuis 2010 de point de départ pour les avancements principaux en direction Nord et Sud.

La seconde jonction principale dans la galerie est aura lieu au début de la semaine prochaine. La mise en service du tunnel de base du Ceneri est prévue en décembre 2020.

Prochaines étapes de travail au tunnel de base du Ceneri

La jonction principale n’est pas synonyme de fin des travaux au tunnel de base du Ceneri. Au cours des mois à venir, il sera procédé à l’aménagement interne du tunnel. D’ici la fin 2016, les mineurs pro-cèderont au revêtement et au bétonnage complet de l’ensemble des tubes et galeries. Les spécialistes de l'équipement du gros-oeuvre mettront en place les installations mécaniques et électromécaniques telles que portes, portails ou installations de ventilation et de domotique. Ces équipements garan-tissent la sécurité du fonctionnement et de l’entretien du tunnel ferroviaire. Le feu vert pour le monta-ge de la technique ferroviaire sera donné en été 2017. Les installations de technique ferroviaire com-prennent la voie, la ligne de contact, l’alimentation en courant de traction et l’alimentation électrique, les câblages, les installations de télécommunication et de radiocommunication, les systèmes de sécurité et d'automatisme ainsi que la technique de contrôle-commande et de protection.

[Translate to Français:] Hauptdurchschlag im Ceneri-Basistunnel