Le premier tunnelier en direction de Sedrun a entamé sa marche

Le vendredi 6 juillet 2007, le tunnelier de la galerie Est a repris son avancement dans la station multifonction de Faido. Le tunnelier positionné dans la galerie Ouest démarrera, en revanche, en octobre 2007. Le percement entre Sedrun et Faido est prévu courant 2011.
Après une fête simple, peu après 14 heures, le premier des deux tunneliers a été remis en marche à Faido. L'avancement mécanique en direction de Sedrun représente le dernier grand défi de l'excavation du tunnel de base du Saint-Gothard, a déclaré Renzo Simoni, Président Directeur Général d'AlpTransit Gottard SA. Sur le trajet d'environ 14 km qui sépare Faido de Sedrun et qu'il reste encore à creuser, il nous faudra traverser des régions géologiquement complexes comme la zone de Piora. Les constructeurs de tunnels affichent une attitude optimiste en raison des résultats des forages de sondage qui avaient été exécutés au cours des années 90 et estiment que le dernier percement du tunnel de base du Saint-Gothard aura lieu dans environ quatre ans.
En automne 2006 - près de quatre ans après leur départ à Bodio 'les deux tunneliers avaient atteint la station multifonction de Faido après un avancement de 13,5 km. Dans le cadre de la révision globale effectuée pendant ces derniers mois, les têtes de forage des engins ont été agrandies de 60 cm. En raison du recouvrement supérieur et de la plus forte pression de la roche entre Faido et Sedrun que cela entraîne, les deux tubes du tunnel seront excavées sur un diamètre de 9.40 mètres.
Jusqu'ici, 104 km soit 68% du système de tunnel du Saint-Gothard, qui comporte au total 154 km, ont été excavés. Les travaux de préparation pour la construction du tunnel battent leur plein au Ceneri. A ce jour, 200 millions de francs ont d'ores et déjà été investis. Des contrats d'entreprise à hauteur de 600 millions de francs ont été conclus, entre autres pour le premier lot du tunnel incluant la galerie d'accès de Sigirino.
Outre les performances d'avancement, d'autres facteurs s'avèrent également décisifs pour une entrée en service ponctuelle du tunnel de base du Saint-Gothard. Renzo Simoni mentionne dans ce contexte le recours présenté au Tribunal administratif fédéral contre l'adjudication des travaux de technique ferroviaire : Pour éviter des coûts supplémentaires et permettre, comme prévu, l'exploitation du tunnel de base du Saint-Gothard à la fin 2017, nous sommes tributaires d'une adjudication juridiquement valable en automne 2007.