Le tunnelier du tube Ouest a été remis en marche à Faido

Une zone de perturbation géologique avait obligé le tunnelier du tube Ouest à cesser l'excavation au sein du tronçon de Faido au printemps 2010. A présent, les mineurs ont dégagé la tête de forage de la perceuse géante. Le tunnelier est ainsi en mesure de reprendre l'avancement en direction de Sedrun.

Un éboulement avait eu lieu dans le tube Ouest du tunnel de base du Saint-Gothard à  environ 9 kilomètres en amont de la station multifonction de Faido. Celui-ci avait entraîné l'interruption de l'avancement au tunnelier. Des forages de sondage ont permis de déterminer la taille de la cavité qui s'est formée ainsi que la longueur de la zone de perturbation.

Pour que le tunnelier puisse reprendre ses fonctions, la zone friable située à l'avant ainsi qu'au-dessus de la tête de forage du tunnelier a dû être renforcée, au cours des derniers mois, avec du béton et ce, à travers une galerie d'injection courant en parallèle à la galerie Est.  Une autre galerie a été simultanément excavée à partir de la galerie Est vers la galerie Ouest et a permis de libérer la tête de forage du tunnelier jusqu'au 22 juillet au moyen d'un contre avancement. Le lendemain, le tunnelier a ainsi été en mesure de reprendre l'avancement en direction de Sedrun dans la galerie Ouest. La zone de perturbation sera entièrement dépassée au  moment des vacances annuelles de l'entreprise.

Les coûts de construction de l'assainissement de la zone de perturbation sont en grande partie compris dans le contrat d'entreprise. L'arrêt du tunnelier dans le tube Ouest n'occasionnera pas de retard dans le calendrier des travaux du tunnel de base du Saint-Gothard. Le percement principal de la galerie Est du tunnel de base du Saint-Gothard prévu pour le 15 octobre 2010 n'est pas non plus menacé.

AlpTransit Gotthard est le maître d'ouvrage de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes, axe du Saint-Gothard, comprenant les tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri. Fondée en 1998, la filiale des CFF emploie actuellement près de 140 collaborateurs à son siège principal de Lucerne ainsi que dans ses antennes d'Altdorf, Sedrun, Faido et Bellinzona.