Les ministres européens des transports visitent le chantier NLFA de Sedrun

Le 17 juillet 2009, le conseiller fédéral Moritz Leuenberger s’est rendu à Sedrun sur le chantier de la galerie de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) en compagnie des responsables européens de la politique des transports afin de leur montrer, sur le terrain, ce que signifie la politique suisse de transfert du trafic. Selon le commissaire européen aux transports Antonio Tajani, la NLFA aura des effets positifs sur les flux de trafic entre le Nord et le Sud de l’Europe. Elle contribuera notamment à garantir le transport durable des marchandises à travers les Alpes, a souligné le vice-président de la Commission européenne.

Outre Antonio Tajani, la ministre autrichienne des transports Doris Bures, son homologue britannique Lord Andrew Adonis, le secrétaire d’Etat aux Transports de France Dominique Bussereau et le directeur de la Communauté des chemins de fer européens (CER) Johannes Ludewig ont répondu à l’invitation de Monsieur Leuenberger de visiter le chantier du tunnel de base du Saint-Gothard.

Des projets ferroviaires comme la NLFA «relieront le Sud au Nord de l’Europe par delà la barrière des Alpes, renforceront la compétitivité de l’Europe tout en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et d’autres polluants», a affirmé le ministre Doris Bures. Elle a qualifié la NLFA d’«exploit technique» et de «tunnel ferroviaire des superlatifs».

Le chef du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) a profité de l’occasion pour informer ses hôtes de la politique suisse de transfert du trafic de la route au rail (RPLP, harmonisation des systèmes ferroviaires/interopérabilité, bourse de transit alpin),  une politique qui fait de plus en plus figure d’exemple en Europe.

Durant la présidence suisse de «Suivi de Zurich», un organisme des ministres des transports des pays alpins, le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a l’intention de faire élaborer d’ici à 2011 les fondements d’une bourse de transit alpin. Il s’agira d’examiner si des instruments d’incitation tels que la bourse de transit alpin, les systèmes de péages différenciés ou l’échange des quotas d’émissions pourront être combinés.

Le tunnel de base du Saint-Gothard reliant Erstfeld (UR) à Bodio (TI) sera vraisemblablement ouvert en 2017. Celui du Lötschberg est en service depuis 2017. Ces deux tunnels forment la clé de voûte de la NLFA. Sur l’axe du Saint-Gothard, la ligne de plaine à travers les Alpes sera complétée par le tunnel de base du Ceneri, dont la mise en service est prévue pour 2019.