Tunnel de base du Saint-Gothard: Les tubes de drainage ne devront pas être démontés

Une partie des tubes de drainage montés au sein du tunnel de base du Saint-Gothard affichent une durabilité réduite. C’est la conclusion que tire le Centre des matières plastiques (Kunstoff-Zentrum) de Wurtzbourg, auquel AlpTransit Gotthard SA a confié le mandat d’examiner les matériaux utilisés. Les conclusions et résultats des examens ont fait ressortir que le démontage des tubes de drainage déjà installés n’est cependant pas à l’ordre du jour. Actuellement, rien ne s’oppose à la mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard fin 2016.

Les experts mandatés par le maître d’ouvrage estiment qu’il est prouvé que le matériel utilisé pour une partie des tubes de drainage fournis et posés au tunnel de base du Saint-Gothard n’était pas entièrement conformes aux spécifications contractuelles. Les examens du laboratoires montrent également que la durabilité des tubes non conformes aux spécifications du contrat d’entreprise est inférieure à celle des tubes conformes.

Pour les tronçons concernés, un concept de surveillance a été élaboré en collaboration avec les CFF. Les analyses de risque réalisées par les sociétés d’ingénieurs ont montré qu’il fallait actuellement surveiller plus étroitement environ 30 km de tubes sur un total de 456 km.

Sur la base de propres analyses, le consortium de construction des lots de Bodio et Faido arrive, dans ce contexte, à la conclusion que l’aptitude à l’emploi de la totalité des tubes est garantie sans réserve pour une durée d’exploitation de 50 ans.

En août 2013, AlpTransit SA a informé les consortiums du gros œuvre concernés des résultats obtenus. Au cours des semaines à venir, AlpTransit Gotthard SA leur fera parvenir les exigences détaillées. Les consortiums pourront ensuite soumettre une proposition de mesure corrective.

Des entretiens bilatéraux ont, entre-temps, été entamés sur ce sujet entre entrepreneurs et maître d’ouvrage.

Tunnel de base du Ceneri: Recours contre l’adjudication des travaux de technique ferroviaire

Des recours ont été présentés au Tribunal administratif fédéral contre l'adjudication des deux lots de la technique ferroviaire, «Voie de roulement et logistique» et «Technique ferroviaire et coordination globale», en août 2013 par AlpTransit Gotthard SA.

Le 12 août 2013, le Conseil d’administration d’AlpTransit Gotthard SA a adjugé le lot «Voie de roulement et logistique» pour le prix de CHF 96 millions environ au consortium Mons Ceneris sous la direction de Mancini & Marti SA ainsi que le lot «Technique ferroviaire et coordination globale» pour près de CHF 129 millions au consortium CPC sous la direction de Cablex SA.

Des recours ont été déposés au Tribunal administratif fédéral contre ces deux adjudications. Le Tribunal administratif fédéral donne 14 jours à AlpTransit Gotthard SA pour prendre position sur les faits.