Un tiers du tunnel de base du Saint Gothard a été excavé

A la fin juin, 52'338 km ou 34,1% du total des 153,4 km de tunnels, galeries d'accès et puits du projet AlpTransit Gotthard ont d'ores et déjà été excavés. Les quatre tunneliers (TBM) ont creusés jusqu'à maintenant 16'076 km. La fermeture des chantiers pour raison de vacances permettra de soumettre les tunneliers à des révisions techniques. Alors que les travaux d'avancement des chantiers d'Amsteg et de Sedrun vont bon train, les performances des tronçons de Bodio et Faido montrent que le retard occasionné par les zones de perturbation, qui avait déjà été annoncé et qui est de près d'un an sur les délais programmés, ne pourra pas être rattrapé. En tenant compte des travaux qui ont a présent débuté à Erstfeld, la AlpTransit Gotthard AG prévoit la mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard pour l'année 2015.

Tunnel de base du Saint-Gothard
Sur le tronçon de Bodio, le tunnelier a creusé 5'117,14 mètres de tunnel dans la galerie Ouest tandis que le tunnelier de la galerie Est affiche une performance de 4'043,12. Et ceci bien que les tunneliers aient dû traverser, en 2003 et pendant le premier semestre 2004, des zones de perturbations géologiques importantes en matière d'ingénierie de la construction. Les conditions en partie difficiles et qui nécessitaient des moyens de sécurisations maximisés ont empêché d'atteindre les performances d'avancement dans les temps prévus. En été 2003, la AlpTransit Gotthard AG avait déjà communiqué qu'il y aurait un retard sur les délais programmés à Bodio. Les croissantes performances d'avancement avaient cependant laissé espérer que le retard aurait pu partiellement être rattrapé. Il est à présent clair que cela ne sera pas possible. D'après le niveau de connaissances actuel, la AlpTransit Gotthard AG escompte le percement de Faido pour l'année 2006 et non pas, comme prévu initialement, pour l'année 2005. La mise en service du tunnel de base du Saint-Gothard aura lieu en 2015.

Afin d'augmenter encore les performances d'avancement, il est prévu d'apporter des améliorations aux dispositifs d'avancement des tunneliers positionnés à Bodio. Les travaux de transformation pour le coffrage du radier du train suiveur du tunnelier ont été conclus, de manière à ce qu'aujourd'hui, il puisse être coulé jusqu'à 30 m du radier en un seul jour. Des améliorations de petite envergure ont déjà été effectuées actuellement dans le cadre de travaux réguliers de révision, pendant la fermeture des chantiers pour raison de vacances. La prochaine occasion se présentera lors de l'arrêt planifié des engins, entre Noël et Nouvel An.

Les travaux sur la voie d'accès ouverte de Biasca en direction du portail Sud du tunnel de base du Saint-Gothard avancent à bon train. Délais et coûts sont dans le cadre prévu.

A Faido, la zone de perturbation direction Sud, rencontrée lors de la construction de la station multifonction a, entre temps, totalement été traversée. En direction Nord, le tube Est a également quitté la zone de perturbation. La zone de transition dans le gneiss de Lucomagno est cependant plus longue et la roche davantage sous pression qu'il n'avait été prévu. L'avancement dans le tube Ouest se trouve en fin de zone de perturbation, où la roche est fortement sous pression et où ont actuellement lieu d'ultérieurs travaux de sécurisation.

Dans le tronçon de Sedrun, les travaux avancent à bon rythme. Les perturbations pronostiquées en avant plan du massif intermédiaire du Tavetsch Nord ont pu être excavées dans les deux tubes du tunnel sans causer de problèmes d'ingénierie de construction. L'avancement au sein du massif intermédiaire du Tavetsch proprement dit a d'ores et déjà commencé. Il n'a pu être constaté aucune zone de "terrain poussant".

Au sein du tronçon d'Amsteg, les travaux d'avancement vont bon train. Dans la galerie Ouest, le tunnelier a d'ores et déjà avancé de 3'183,70 mètres, celui de la galerie Est affiche en revanche une performance de 3'732,50 mètres et a, dans les délais les plus brefs et sans difficulté notable, traversé la zone d'Inschi qui devait s'avérer complexe sous le point de vue de l'ingénierie de construction. Dans la zone de perturbation, le programme de construction prévoyait même un arrêt total de l'avancement pour une période de quatre mois pour permettre de prendre des mesures de renforcement de la montagne. Cet arrêt planifié des deux tunneliers n'a pas été nécessaire. Début juillet, le tunnelier positionné dans la galerie Ouest a atteint, avec 40,1m, un nouveau record d'avancement journalier. Cela représente la meilleure performance d'avancement atteinte jusqu'à ce jour pour la construction du tunnel de base du Saint-Gothard.

Le 19 juillet 2004, les travaux ont également commencé sur le dernier tronçon du tunnel de base du Saint-Gothard et ce, avec le déplacement d'un rocher dont le poids dépasse quatre tonnes et qui est positionné à côté du futur portail Nord à Erstfeld. La priorité sera donnée aux travaux de préparation pour la place d'installation. L'attribution des travaux du lot principal 151 d'Erstfeld aura probablement lieu en été 2005. Les travaux comprennent la construction de deux tunnels parallèles à une voie d'une longueur totale de 7,7 km ainsi que l'ouvrage de bifurcation souterrain pour une future variante "montagne". Le début des travaux d'avancement proprement dits est prévu pour la fin 2006.

Tunnel de base du Ceneri
L'exposition publique des plans de construction pour le tunnel de base du Ceneri a eu lieu en avril 2003. L'ouverture des crédits correspondants a été tout d'abord approuvée par le Conseil des Etats en décembre 2003, puis ensuite également par le Conseil national en juin 2004. Du 15 juin au 14 juillet 2004, les modifications du projet de construction du tunnel de base du Ceneri ont été exposées publiquement. A la fin de l'année aura lieu l'exposition publique des modifications de " Tutto Sigirino avec passage à faune Dosso di Taverne" et du raccordement ferroviaire Sigirino. L'autorisation de construire peut être attendue pour la mi-2005, de manière à ce que les travaux de préparation puissent être mis en 'uvre pendant la seconde moitié de l'année. Le début des travaux principaux est prévu pour 2006.